Réseaux de chaleur intelligents (Smart Heat)

Le projet Smart Heat Design est né d’une demande des collectivités qui recherchaient une solution pour concevoir des systèmes thermiques les plus adéquats possibles pour un territoire donné. Il s’inscrit dans une volonté de garantir, optimiser et systématiser le design de systèmes énergétiques territoriaux. La méthodologie développée permet de définir quelles technologies, en réseau ou décentralisées, sont les mieux adaptées pour subvenir à des besoins de chaleur, en valorisant au mieux les ressources locales. L’optimisation peut se faire sur une minimisation de la quantité d’énergie dépensée (valeur exergétique) ou des coûts globaux (investissement et exploitation). Les indicateurs énergie-coûts-climat permettent ensuite de comparer les systèmes proposés.

Le projet a permis le développement d’un «proof of concept» fonctionnel, appliqué sur le village de Verbier. Afin d’améliorer la robustesse de l’outil, notamment pour traiter des zones plus grandes, Smart Heat Design devra permettre une meilleure intégration des contraintes relatives aux territoires.

smartheat

Opportunités de nouvelles technologies et services.

L’inventaire des différents réseaux de chauffage à distance (CAD) européens a permis d’identifier les technologies de stockage (journalier, saisonnier), de production distribuée et de gestion de l’équilibre offre-demande (réseau basse température bidirectionnel). L’analyse des coûts actuels d’investissement pour un CAD a mis en évidence des potentialités pour d’autres technologies de transport et de niveaux de température.

Les concepts clés et les principes technologiques du projet, qui ont été définis dans le cadre du projet, sont les suivants:

  • Abaissement du niveau de température du caloporteur, qui permettrait de diminuer l’investissement des conduites et de minimiser les pertes thermiques du réseau de transport.
  • Choix de l’énergie thermique en fonction de sa valeur, qui permettrait d’éviter le gaspillage d’énergie noble (exergie) et de valoriser les rejets thermiques ainsi que la chaleur ambiante.
  • Passage d’un «chauffage à distance traditionnel» à un «réseau thermodynamique distribué», qui permettrait une interaction entre les besoins de chaud et de froid ainsi qu’une intégration de différentes sources d’énergies à différents moments.
  • Prise en compte de l’évolution et des synergies entre les besoins thermiques saisonniers et les sources de chaleur/froid, qui faciliterait l’intégration des énergies renouvelables, dites intermittentes.

smartheat2

Ce projet ainsi que les études de potentiel réalisées en 2011 pour le développement de réseaux de chauffage à distance (Orsières, Finhaut, etc.) ont permis à notre Centre de renforcer sa position dans le milieu du CAD en Suisse romande. Des nouveaux partenariats et cofinancements ont ainsi été trouvés avec des villes, des sociétés de chauffage à distance et des partenaires institutionnels, ce qui permettra de lancer un projet d’envergure en 2012.

Montant ~ 520’000 CHF
Date 2013 – 2015
Porteur de projet CREM
Partenaires L’Association des communes de Crans-Montana, BKW Energie AG, EPFL IPESE, GECAL SA, HES-SO Valais ISI, Romande Energie SA