Montreux indicateurs

Une politique ambitieuse

CONTACT

Depuis longtemps exemplaire, la commune de Montreux souhaite multi- plier par 10 sa part d’énergie renouvelable d’ici 2035. Le CREM l’accom- pagne dans la récolte et le suivi de ses indicateurs.

Depuis 1988, Montreux mène une politique énergétique engagée. En 2009, la commune vaudoise a signé avec la Commission européenne la Convention des Maires, dans laquelle elle s’engage à réduire de 20% ses émissions de CO2 d’ici 2020. En 2013, l’OFEN l’a sélectionnée pour intégrer le projet «Société à 2000 watts». En 2016 enfin, elle a obtenu le label «Cité de l’énergie GOLD». Dans ce contexte, Montreux se doit de suivre de près une série d’indicateurs, notamment ceux de sa consommation d’énergie primaire et finale, mais aussi ceux permettant de renseigner la provenance de son énergie et les sources de ses émissions de CO2. Le CREM accompagne Montreux dans la mise à jour et le suivi de ces indicateurs pour 2017.

56% de l'énergie consommée est dédiée aux bâtiments

Le graphique ci-contre, tiré des données du Plan directeur communal des énergies de la Commune, offre ainsi, sur la gauche, une comparaison entre les consommations d'énergie primaire (brute, sans transformation) et d'énergie finale (prête à l'emploi). Cet indicateur permet de jauger de la qualité et de la performance de l'énergie consommée sur Montreux; plus la différence entre énergie finale et primaire est élevée, plus la provenance et la qualité de l'énergie sont "mauvaises". Au centre, on peut lire la répartition des consommations en énergie finale sur Montreux, pour 2010 ; 19% pour l'électricité, 56% pour la chaleur des bâtiments et 25% pour la mobilité.

Efin, en sacha que la Stratégie énergétique 2050 fixe de nouveaux objectifs à atteindre à l'horizon 2050, Montreux s'y attelle déjà. De 5%, elle sougaiute passer sa part d'énergie renouvelable dans sa consommation à 54% en 2035 et à 71% en 2050.

Porteur: CREM
Financement: Commune de Montreux
Durée: 05.2018 – 03.2019